Catégories
Définitions

Peak trans : Définition

Peak : Expression anglaise utilisée pour décrire quelque chose qui est devenu tellement populaire et commun que ce n’est plus à la mode, ou que les gens commencent à en avoir marre, souvent utilisé avec humour.


Peak Trans est une expression utilisée sur Internet pour parler du moment où une personne n’a plus pu supporter la dissonance cognitive liée à l’activisme trans, et à donc arrêté de supporter pleinement le mouvement. Il s’agit d’une forme de ras-le-bol.

Utilisation

L’expression « peak trans » est de plus en plus utilisée comme verbe dans les milieux féministes et gender critical. On dit donc qu’une personne a « peak-transé » quand elle a atteint un point de non retour dans son soutien envers les trans. Peak-trans peut être quelque chose qui arrive à une personne ou à un groupe entier. C’est souvent le résultat d’un long processus de réflexion ou de doutes.

Sur internet, il existe désormais des communautés et des groupes dont le but est de relayer les histoires des gens qui ont vécu un « peak-trans », et comment ils en sont arrivés là. Le but est de partager des expériences diverses des rapports entre les personnes avec l’idéologie ou les groupes transgenres. Il est possible pour une personne trans de peak-transer, entraînant parfois une détransition.

Peak-trans, c’est transphobe ?

Si on considère comme transphobe toute absence de soutien ou tout questionnement de l’idéologie transgenre, de la théorie queer, ou de la politique trans… Alors oui, c’est sacrément transphobe. Mais en même temps, je ne connais pas une seule personne qui, après avoir décidé de ne plus (ou moins) supporter le mouvement trans, est devenue violente envers les trans. En général, il en ressort surtout une envie de voir ses limites être respectées.

Nous ne considérons pas le manque d’intérêt ou la critique comme de la haine. La transphobie existe, mais généralement les accusations sont dirigées sur des choses triviales plutôt que sur les vrais actes de discrimination, et c’est bien dommage.

Pour avoir une idée de ce qui peut faire peak-transer, certains comptes relaient des tweets ou des articles qui ont motivé leur ras-le-bol. Un des exemples les plus récents est la vague de haine qu’à entraîné le tweet de JK Rowling, dans lequel elle disait que le sexe est réel. Oui, oui, pour de vrai. Elle a aussi dit qu’un bon mot pour parler des « personnes qui ont des règles » serait le mot femme. Est-ce transphobe ?

Conclusion

Nous aimons bien l’expression peak-trans et attendons de voir si une version française sera inventée par des féministes ! Si vous avez vous-même une histoire de peak-trans à raconter, vous pouvez-le faire dans les commentaires. Sinon, n’hésitez pas à regarder les liens pour en lire !

Liens externes :
Peak trans stories sur Tumblr (en anglais)
Peak Trans sur r/GenderCritical


Si vous avez apprécié cet article, envisagez de me soutenir sur Tipeee !

CC BY-NC-SA 4.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *