Catégories
Définitions

Autogynéphilie : Définition

L’autogynéphilie est une paraphilie dont l’existence, malgré de nombreuses recherches et preuves, est controversée de par son implication sur l’existence des personnes transgenres et, plus spécifiquement, des femmes trans.

Définition

L’autogynéphilie (racine latine) est une paraphilie masculine, c’est à dire que c’est un phénomène qui ne touche que les hommes. Il existe une version féminine, l’autoandrophilie, beaucoup moins étudiée et dont l’existence est elle-aussi remise en question, mais pour des raisons très différentes.

L’autogynéphilie est l’attirance sexuelle provoquée par l’idée de sois-même en tant que femme. Les hommes qui ont cette paraphilie sont excités sexuellement par l’idée d’être une femme, d’être dans le corps d’une femme, d’agir, de s’habiller ou d’être perçu comme une femme. Ce sont des hommes qui pratiquent souvent le travestissement en privé à des fins sexuelles.

Origine

Le terme d’autogynéphilie a été inventé par Ray Blanchard, qui a d’ailleurs écrit le livre le plus référencé sur le sujet, et qui se concentre sur les femmes trans. Selon Blanchard, il existe deux grand types de femmes transgenres : les homosexuels à qui le genre masculin ne convient pas, et les autogynéphiles qui vivent leur fantasme. Ces deux catégories ne sont pas représentées de manière égale parmi les femmes trans, et la tendance change avec le temps.

La théorie selon laquelle certaines femmes trans seraient simplement autogynéphiles est réfutée par les activistes trans pour des raisons évidentes : cela sous entends que les femmes trans seraient effectivement des hommes en robe pervers qui infiltrent les toilettes des femmes pour se masturber. Cependant, de nombreux témoignages d’hommes transidentifiés tendent à prouver qu’au moins un certain nombre sont autogynéphiles.

Conclusion

L’autogynéphilie existe bien comme en démontre la catégorie porno de la sissification, qui consiste à forcer un homme à s’habiller et se comporter comme une femme puis à le punir. L’excitation provoquée par l’idée d’être l’autre sexe existe bel et bien. Et le fait de le nier risque de poser de gros problèmes à la communauté trans dans le futur.

Il est important de garder un oeil sur les hommes autogynéphiles, trans ou pas, car c’est une paraphilie qui peut causer de nombreux problèmes aux femmes. Au delà de ça, garder en tête l’existence de ce fantasme quand on discute la question trans est essentiel.


Si vous avez apprécié cet article, envisagez de soutenir le blog sur Tipeee !

CC BY-NC-SA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *