Catégories
Définitions

Le séparatisme féminin : Définition

Si le sexe est assez réel pour que les hommes nous aient oppressées pendant des siècles, alors il est assez réel pour que nous méritions un espace qui se concentre sur nos combats et nos besoins.


Le séparatisme est un sujet controversé dans le féminisme radical, mais il trouve quand même un grand nombre d’adeptes. Le séparatisme cristallise le désir d’indépendance des femmes qui veulent vivre sans présence masculine à différents niveaux de leur vie. Il s’agit d’un choix et non d’une contrainte.

Définition

Le séparatisme est un concept qui consiste, pour une femme, à vivre sans hommes dans sa vie. Cela peut être le choix de rester célibataire et sans enfants, vivre seulement avec des femmes, ne plus avoir de relations sexuelles (pour une femme hétéro) ou seulement avec des femmes (pour une femme bisexuelle). En anglais, les femmes qui choisissent le célibat sont appelées des Spinsters.

Les motivations derrière le séparatisme sont nombreuses, et ne rentrent pas en compte pour le définir. Qu’une femme choisisse le séparatisme par peur des hommes, par choix politique, ou parce qu’elle préfère la compagnie des femme, n’a pas d’importance. S’il s’agit d’un choix conscient de prioriser les femmes et de supprimer ou réduire la présence masculine de sa vie, c’est du séparatisme. Il a beau s’agir d’une initiative féministe, le séparatisme est pour toutes les femmes.

Utilité

Le séparatisme a deux niveaux d’utilité : individuel est collectif. Le féminisme s’intéresse plus au collectif, mais le collectif commence par l’individu, et le personnel reste politique. Individuellement, le séparatisme sers à se concentrer sur autre chose que les hommes dans sa vie. Les bénéfices sont nombreux, mais les critiques extérieures aussi : une femme qui vit sans homme par choix est vue comme un OVNI dans une société qui attends le contraire de toutes les femmes (hétérosexualisme).

Au niveau collectif, le but est d’offrir un refuge, temporaire ou définitif, à toutes les femmes qui le souhaitent. Il s’agit de pouvoir vivre sans influence masculine extérieure, et donc d’être autonomes. Il existe des communautés, des villages et des mouvements qui fonctionnent de cette manière. Encore une fois, les bénéfices sont nombreux mais les critiques aussi, surtout à grande échelle.

La séparation entre hommes et femmes a été montrée comme bénéfique pour les femmes… mais pas pour les hommes. Ainsi les petites filles apprennent mieux à l’école sans présence masculine, mais les garçons ont plus de difficultés sans présence féminine. Le séparatisme perçoit le besoin de mixité, dans un cas comme celui-ci, comme tirant les filles vers le bas au profit des garçons, et cherche donc à éliminer ce problème. La non-mixité permet aussi aux femmes d’être en sécurité.

Application

Le séparatisme fonctionne le mieux de manière collective, bien qu’il soit pratiqué par un grand nombre de femmes sans qu’elles ne connaissent le concept. Il est possible de créer des mouvements dont le but est de supprimer les hommes de son entourage, ou leur influence (mouvement 4B en Corée du Sud). Il est aussi possible de créer des villages dans lesquels les hommes n’ont pas le droit de rentrer (Jinwar).

Les refuges pour femmes sont également des espaces séparatistes quand ils interdisent l’accès aux hommes, que ce soit dans certains lieux ou parmi les employés. Ces lieux sont d’ailleurs une nécessité pour les femmes victimes, pas une option.

Dans la vie quotidienne, le séparatisme consiste à prioriser ses amitiés et relations avec les femmes, à ne pas avoir de copain, à éviter les relations sexuelles avec les hommes, à prioriser les commerces tenus par des femmes, à toujours aller voir des médecin femmes et à les demander à l’hôpital, etc. Le dernier point est important pour qu’il soit toujours possible qu’une femme puisse demander un praticien de son sexe dans un contexte de soins.

Conclusion

Nous sommes en faveur du séparatisme et nous l’encourageons chez toutes les femmes, mais nous savons aussi que c’est quelque chose de difficile pour les femmes hétéros. Nous ne pensons pas qu’une femme qui est sincèrement heureuse dans sa relation devrait quitter son copain ou son mari, mais nous encourageons chacune à bien réfléchir sur sa relation.

Prioriser les femmes est quelque chose d’étrange dans notre société, et le séparatisme est donc une forme de rébellion. Dites que vous ne souhaitez pas vous occuper d’hommes, et on se chargera de vous rappeler que, eux aussi, ils on besoin qu’on s’occupe d’eux ! Ne pas s’occuper des hommes et un moyen simple de briser le statu quo.

Nous somme en faveur de la création d’espaces séparatistes réservés aux femmes, que ce soit des villages entiers ou des clubs de lecture. Le féminisme radical, tout comme le séparatisme, est inclusif des hommes trans et de toutes les femmes trans-identifiées, si elles le souhaitent.

CC BY-NC-SA 4.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.