Catégories
Définitions

L’oppression basée sur le sexe : Définition

L’oppression (du latin oppressus) est, historiquement, le fait, pour un peuple ou une population, d’être soumis à l’autorité d’un pouvoir tyrannique. En sociologie, l’oppression est le mauvais traitement ou la discrimination systématique d’un groupe social avec ou sans le soutien des structures d’une société.


L’oppression basée sur le sexe est la discrimination que subissent toutes les femmes, en raison de leur capacité réelle ou supposée à avoir des enfants. En clair, c’est l’idée selon laquelle les femmes sont oppressées par les hommes en raison de leur sexe.

Pourquoi ?

Il n’existe aucun autre point commun entre les femmes que leur sexe biologique. Pour cette raison, la seule différence entre les hommes et les femmes qui permet de savoir qui oppresse qui, est le sexe. Cela ne permet pas de connaître les raisons derrière cette oppression, mais cela permet de savoir qui protéger.

Selon le féminisme radical, les capacités reproductives des femmes sont la raison pour laquelle les hommes nous oppressent, car sans nous ils ne pourraient pas contrôler la population. Nous sommes les seules à avoir la capacité de porter des enfants et les mettre au monde. Les femmes ont aussi le pouvoir de ne pas donner naissance, et c’est ce libre arbitre qui est considéré comme dangereux.

Analyse

Les femmes étant oppressées sur la base de leur sexe biologique, il est important que les protections mises en place soient également sur la base du sexe. Des endroits comme les refuges doivent proposer des espaces réservés aux femmes, et la loi doit offrir des protections spécifiques. Par exemple, les prisons sont séparés entre hommes et femmes pour cette raison.

Les différences physiologiques entre hommes et femmes doivent également être prises en compte, car ces différences sont utilisées comme prétexte d’oppression. Par exemple, les hommes sont en moyenne plus grands et plus forts que les femmes, mais ce n’est pas une preuve qu’ils sont supérieurs à nous.

Ne pas confondre sexe et genre

Le genre est un outil d’oppression des femmes, pas la cause. Parce que les hommes ont besoin d’une compliance féminine, ils ont créé ces rôles et nous les ont imposés. Les femmes ne naissent pas douces et dociles avec un intérêt pour le ménage, ces comportements sont acquis. Le sexe représente notre capacité reproductive, pas notre rôle social.

Ainsi, toutes les femmes, peu importe leur identité de genre (homme trans, non-binaires) sont sujettes à l’oppression basée sur le sexe. Cette oppression vient de la part des hommes, et ce peu importe leur identité de genre.

Conclusion

Nous soutenons les initiatives de protections des femmes basées sur le sexe plutôt que sur le genre, pour permettre une protection efficace. Nous reconnaissons que la nature de l’oppression des femmes est basée sur une réalité biologique inaltérable, réelle ou supposée, et nous sommes conscientes que de la misogynie mal dirigée (par exemple envers un homme travestis) peu affecter certains hommes.

En droit français, la résistance à l’oppression est l’un des « droits naturels » et imprescriptibles de l’homme (déclaration de 1789).

CC BY-NC-SA 4.0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *